LACTAIRES DELICIEUX ET LACTAIRES SANGUINS

Leur mine n'intervient pas toujours en leur faveur. Cachés sous les herbes dures des plateaux où poussent les pins, ils appaaraissent comme un petit disque orangé taché de vert de gris. Lorsqu'on les casse, un lait orangé, qui verdit bientôt, suinte de la chair. Il ne faut pas se fier à cet aspet inquiétant qui dissimule un trés honnête commestible. Une variété de cette espèce, le Lactaire Sanguin, libère un lait nettement rouge. Certains amateurs préfèrent ce dernier.

Lactaires délicieux et Lactaires sanguins




Chapeau

Charnu, en dôme, bords enroulés, puis en coupe. Orangé, cercles concentriques plus foncés. Se tache de vert de gris à tout contact ou blessure. Verdit avec l'âge. Diamètre, 5 à 15 cm. Chair ferme.

Lames

Décurrentes, serrées, orangées, se tachent de vert.

Spores

Blanches

Pied

Cylindrique, orangé, assez robuste. Devient creux.
Sans volve et sans anneau.

Habitat

Bois de conifères.

Saison

Eté, automne.

Caractères particuliers

Comme tous les Lactaires, on le reconnait parmi ceux qui lui ressemblent mais qui ont un lait âcre, en goûtant une parcelle de chair.

Recettes

Sa chair ferme, coupèe en lamelles et sautèe avec lardons, et petits oignons, constitue une agréable garniture des plats de viande. Il est souvent grillé sur la braise. Pied coupé, chapeau retourné, on l'arrose d'un filet d'huile d'olive. Sel et poivre.
Préparé de cette manière, il est particulièrement estimé dans le midi de la France, où les amateurs lui donnent le nom chantant de "roubaillou"

---------------------