Les Hygrophores de mars.

 

Pour les habitants des régions montagneuses, la cueillette des champignons commence de bonne heure dans l'année. Dès la fin de l'hiver ou le début du printemps, les sapinières laissent apparaître, lorsque fond la neige, cette belle espèce dont la précocité réjouit les amateurs privés, depuis la saison dernière, de leur sport favori.

Les Hygrophores de mars.


Chapeau

Gris très clair, presque blanc dans le jeune age, puis foncé. Convexe à marge enroulée, puis étalé irrégulièrement. Diamètre 5 à 10 cm. Chair épaisse et molle, se marbre de gris.

Lames

Espacées, inégales, légèrement décurrentes, épaisses, blanches puis grisâtres.

Spores

Blanches.

Pied

Trapu, légèrement conique, blanchâtre puis gris ocracé. Sans volve et sans anneau.

Habitat

Sapinières des montagnes. Par groupes.

Saison

Fin de l'hiver et printemps.

Caractères particuliers

Sa précocité dans l'année. Il ne peut être , de ce fait, confondu avec aucun autre.

RECETTES

L'hygrophore de mars est d'autant plus apprécié qu'il pousse dans les régions montagneuses, et de surcroît à une époque ou non seulement les champignons, mais les autres plantes alimentaires font défaut. Sa découverte est donc une aubaine à plus d'un titre. Il peut être consommé seul, revenu au beurre, si la récolte est suffisamment abondante. Dans le cas contraire, on peut l'ajouter aux plats de viande ou de volaille, en le mettant à mijoter dans la sauce qu'il améliore, après l'avoir fait sauter avec quelques lardons et des petits oignons. Sa chair épaisse et savoureuse est appréciée, et on le trouve sur les marchés de certaines villes.

---------------------


(Photos et textes fournis par MM)